Entreprises et Territoires

Un nouveau réseau d’implication citoyenne

La situation économique et sociale des quartiers populaires, mais aussi d’autres territoires fragiles (ruraux, péri urbains..) reste préoccupante en dépit des politiques publiques menées depuis de nombreuses années. Pour faire face aux difficultés de tous ordres rencontrées par les personnes résidant dans ces territoires, l’implication du monde économique, aux côtés des pouvoirs publics et des associations, est à la fois nécessaire, possible et porteuse de solutions, comme le montre l’expérience de la charte entreprises et quartier.

Cette charte, lancée en 2013 fédère aujourd’hui (mars 2017) 70 grandes entreprises au plan national mais aussi plus de 800 PME et organisations dans une quarantaine de départements. Une nouvelle dynamique de partenariat public privé souple et pragmatique a émergé, grâce à la mobilisation d’entreprises de toutes tailles aux côtés des collectivités publiques et des associations. De nouvelles formes de collaborations révèlent un potentiel important de construction de solutions communes aux problèmes d’exclusion et de chômage dans ces territoires.

Cette dynamique prometteuse et volontariste, qui ne repose sur aucun cadre législatif ou réglementaire, demeure néanmoins fragile et les nombreuses personnes qui s’y impliquent dans les entreprises, les associations et les administrations sont encore trop isolées, profitant peu de l’expérience des autres.

C’est pourquoi, une soixantaine de personnes et d’organisations issues d’une vingtaine de département ont créé le 7 avril dernier l’association Réseau Entreprises et Territoires (RESET)

 

Renforcer la mobilisation, expérimenter, innover

L’association se propose  d’accompagner et de renforcer la mobilisation des parties prenantes à cette dynamique (entreprises et leurs réseaux, associations, collectivités publiques) en développant l’engagement des personnes et des organisations qui s’y impliquent ou souhaitent s’y impliquer. Elle agit en complémentarité et cohérence avec les organisations publiques et privées qui partagent des objectifs proches.

En créant un réseau ouvert permettant l’échange de pratiques entre les personnes et organisations qui la composent, l’association jouera un rôle de facilitateur au service des organisations concernées, notamment les entreprises, les administrations et les réseaux d’entreprises déjà engagées (Les Entreprises pour la cité, FACE, CREPI...), et pour la mise en place d’actions innovantes.

Plus largement, l’association soutiendra des expérimentations et des innovations en matière de méthodes d’actions collaboratives pouvoirs publics/entreprises/associations pour résoudre les difficultés des personnes résidant dans les territoires fragiles (quartiers politiques de la ville, zones rurales fragiles, territoires péri-urbains…). 

Le réseau GNIAC apportera son concours au démarrage et à l’animation de cette nouvelle association

Gouvernance, document et membres fondateurs Reseau-Entreprises-et-Territoires.net-1.docx

Contacts :

Thierry du Bouetiez (tdubouetiez@gmail.com) et Denis Sabardine (d.sabard@gmail.com)