Témoigniac Christine ROMAN DZIANZIALOWSKI - 09.10.2014

  •  Quelle est votre activité professionnelle aujourd’hui ?

 

Je suis Directrice d’un centre de ressources sur le développement territorial (développement local – politique de la ville, en Aquitaine (l'ensemble des champs des politiques territoriales de l'emploi, développement économique, à la culture aux services à la personne ...). Nous accompagnons les collectivités dans leurs projets de territoire, faisons de la mise en réseau, apportons des ressources méthodologiques, valorisons les expériences innovantes, tout en accompagnant à la mobilisation des fonds européens.

J’ai commencé à travailler dans le développement social et territorial en Amérique Latine, puis j’ai accompagné les collectivités dans leurs projets d’insertion dans le 93. J’ai été en même temps bénévole au sein d’une association soutenue par la fondation Charles-Léopold Meyer qui travaillait sur les méthodes de coopération entre acteurs sur un territoire (les Pactes Locaux). Dernièrement, j’ai été chef de projet à Dijon pour la politique de la ville, la médiation, la vie associative et les conseils de quartiers.

 

Ce qui me plait le plus ?

  1. Soutenir, aider, apporter des ressources pour permettre aux acteurs des territoires d'inventer de nouvelles solutions et pour créer de nouvelles politiques publiques
  2. Rencontrer des gens, puis les mettre en valeur

 

Mes principales difficultés ?

  • Ouvrir encore plus le champ de repérage d’expériences, sortir encore plus des sentiers battus, pour faire bouger les politiques publiques. Mais on manque de temps et de moyens humains pour mieux repérer ce qui se fait hors du champ des politiques publiques (en entreprise, dans les associations, dans la société civile, etc.)

 

 

 

  • GNIAC et vous…racontez-nous votre histoire ?

 

Je pense que GNIAC va justement me permettre de m’ouvrir à ces champs d’expériences nouveaux auxquels je n’ai pas accès, sortir du cadre « pouvoirs publics », pour ensuite  mieux aider les acteurs du territoire. Quant à moi, je pourrais apporter les ressources repérées sur les territoires, mettre en réseau avec des acteurs.

 

 

  • Des idées, conseils, engagements, motivations à partager ?

 

Le principal frein à l’innovation reste la rigidité publique, qui empêche souvent l’expérimentation de s’exprimer, et donc les innovations dans les politiques publiques. Celles-ci sont trop lentes à réagir et à s’inspirer des initiatives citoyennes. Et la force publique freine encore trop souvent les initiatives privées.

 

Mots clés : Christine Roman / politiques publiques / développement local et territorial

 

 

Christine ROMAN DZIANDZIALOWSKI