Témoigniac Jean-Marc GANCILLE - 25.05.2015

 Jean-Marc est co-fondateur de l'écosystème Darwinn à Bordeaux, lieu hybride et collectif qui rassemble des acteurs qui veulent construire un nouveau modèle économique et social plus juste et plus durable.

 

  1. Quelle est votre activité professionnelle aujourd’hui ?

  Je suis le co-fondateur de l’Eco-Système DARWIN à Bordeaux, lieu hybride qui rassemble des acteurs qui veulent imaginer de nouvelles formes de développement économique où l’écologie, le social, le travail, l’énergie sont mis au service d’une transition vers une économie plus durable. Ce lieu unique fait donc cohabiter une myriade de contributeurs à cette nouvelle vision de la Société, basée sur la collaboration, le partage, l’éco-citoyenneté, la transition écologique et de nouvelles formes d’organisations et de travail.

J’y exerce un rôle de représentation et de communication, mais principalement ma fonction consiste à piloter la transition écologique au niveau de toutes les activités que nous développons : restaurant-épicerie, gestion des espaces tertiaires, sphère associative, etc..

DARWIN est un projet populaire qui compte sur le territoire, indépendant d’esprit et libre de ton. Il rassemble aujourd’hui 135 structures, soit 430 personnes (qui paient un loyer), un magasin général (restaurant et épicerie bios), un club nautique, une guinguette, un fonds de dotation qui permet à des associations de s’installer sur notre zone…tout cela brasse environ 1000 personnes par jour !

  Ce que j’aime le plus ?  

DARWIN est pour moi un lieu de partage de mes convictions et également un lieu d’apprentissages permanents. C’est un grand terrain d’expérimentation sur l’économie responsable, la transition écologique, la cohésion sociale et les alternatives citoyennes.

  Mes principaux challenges ?

DARWIN est un projet à gouvernance collective et donc pas toujours simple à gérer. Il faut veiller à l’acceptabilité sociale, écologique et économique des innovations proposées. Le fait d’être « en avance sur la Société », sur la culture, sur les législations occasionne souvent des frictions, des pertes de temps…mais on s’en sort bien car nous croyons en notre modèle et de plus en plus de personnes nous suivent ! Nous intégrons le fait que le temps entrepreneurial n’est pas celui de la sphère publique.

 

 

2.  GNIAC et vous…racontez-nous votre histoire ?

  Je suis entré à GNIAC car je connais Thierry depuis très longtemps et que je souhaitais être dans un réseau qui partage mes valeurs et où l’on peut rencontrer des gens d’origines très diverses, notamment des fonctionnaires, ce qui permet de créer de nouvelles passerelles, de lever des blocages, de partager des expériences.

Je peux apporter à Gniac ma passion pour l’écologie, mes expériences dans le montage de projets innovants, collaboratifs, atypiques et axés sur la RSE et l’ESS.

 

 

    3.  Des idées, conseils, engagements, motivations à partager ?

  Le principal frein à l’innovation sociale pour moi, c’est le « Système », c’est-à-dire le capitalisme où les seuls les intérêts privés, marchands et de court-terme priment sur tout le reste. On est loin du partage et de l’humain ! Je recommande le dernier livre de Naomi Klein « Tout peut changer » !

 

 

Mots clés : Jean-Marc Gancille / Darwin Eco-système / transition écologique / économie collaborative / éco-citoyenneté / http://www.darwin-ecosysteme.fr/qui/

Jean-Marc GANCILLE
1 initiative(s)